vendredi 13 mars 2020

Palette de scribe à l’effigie d’Anubis

Le département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre possède une autre merveille, finement sculptée : la pseudo-palette de Bakenkhonsou, grand-prêtre d’Amon.

En forme de vase à tête du dieu Anubis, cette palette de scribe en bois peint est certainement un objet funéraire, destiné à accompagner le défunt dans sa dernière demeure.

Représenté comme un canidé noir — un chacal ou un chien sauvage — ou comme un homme à tête de canidé, Anubis a pour mission de protéger Osiris dans la Douât, de surveiller le royaume des morts, d’accueillir les défunts, de veiller à la bonne momification des enveloppes charnelles et à la purification des cœurs. Maître de l’embaumement et des nécropoles, Anubis est le dieu funéraire par excellence. 

D'une hauteur de 20 centimètres, elle date de la XIXe dynastie (Nouvel Empire).

Exercice : déchiffrez cette palette d’un scribe, grand-prêtre d’Amon, à l’effigie du dieu Anubis

Pour profiter de ce bonus numérique, saisissez la réponse à la question secrète posée dans le premier tome de la série « Déchiffrer les hiéroglyphes » : Les Secrets de famille des dieux d'Égypte :


Aucun commentaire:

Publier un commentaire