vendredi 26 mars 2021

La stèle fausse-porte de Chéchi

Cette stèle « fausse-porte » appartenait à Chéchi, un haut dignitaire qui cumulait, en plus de son rôle judiciaire en tant que « bouche de Nékhen », les charges de greffier, d’inspecteur des préposés aux archives et de prêtre khenty-ché de la pyramide de Pépi Ier. 

Conservée au musée du Louvre dans le département des Antiquités égyptiennes, cette pierre en calcaire peinte, sculptée en creux avec des bas-relief saillants, mesure 130 cm de haut pour 63 cm de large et 7,5 cm d’épaisseur. Datant de la VIe dynastie (Ancien Empire), elle présente, en son centre, une scène de repas funéraire où un homme, assis sur une chaise à pieds de lion, est installé à une table d’offrandes. Vêtu d’un pagne, il porte un collier ousekh. 

Rappelons que ces « fausses-portes » magiques permettaient au défunt d’aller et venir librement d’un royaume à l’autre, de l’Au-delà au monde des vivants où il devait se rendre régulièrement pour recevoir offrandes et prières.   

Exercice : déchiffrez la stèle « fausse-porte » du haut dignitaire Chéchi.

Pour profiter de ce bonus numérique, saisissez la réponse à la question secrète posée dans le cinquième tome de la série « Déchiffrer les hiéroglyphes », Les Mystères de la mort en Égypte :  


Aucun commentaire:

Publier un commentaire